Volume1. [ 1982-2003 ] La musique, un destin?
Ai voit le jour le 9 Septembre 1982 dans la préfecture de Osaka (un peu au-dessous de Tokyo) où elle grandit entourée de ses deux parents . Elle commence à apprendre le piano à l'âge de 4 ans mais ces cours sont loin de la passionner au contraire la petite Otsuka voit ça comme une contrainte. Mais vers ses 15 ans, elle commence à composer et écrire ses propres chansons, aidée de son professeur de piano. Elle a d'ailleurs composé Always together en tant que cadeau d'anniversaire pour un de ses amis lorsqu'elle avait 16 ans. Serait-ce parce qu'elle se remémorait ces souvenirs qu'elle a été si émue en la chantant lors du JAM PUNCH tour? Elle a également composée Momo no hanabira dans cette même période. Ai envisage de plus en plus sérieusement de se lancer dans une carrière musicale et c'est ainsi qu'elle crée avec Mami Nishita le groupe HimawaRi (Tournesol), elles sortiront ensemble un single en indie: Sakuranbo. Mais il ne s'agit pas du tout du même sakuranbo qui a fait le succès de Ai... Peu après la sortie du CD , Nishita trouve un emploi et quitte le groupe. Tout en continuant ses études pour pouvoir travailler dans un jardin d'enfant, Ai décide de persévérer et c'est ainsi qu'en Février 2003, elle envoie une multitude de maquettes aux maisons de disques japonaises. Dont une qui attérit dans les bureaux de Avex Trax, l'une des plus grande major du Japon. Il paraitrait que si Ai s'est fait remarquer auprès d'un producteur de cette maison de disque, c'est simplemant parce qu'elle avait écrit en rouge! Elle reçoit très vite une réponse de leur part et après une rencontre, Ai signe un contrat avec Avex. Après quelque mois d'entrainement, Ai sort son premier single Momo no hanabira (Pétale de pêcher) en Septembre. La chanson est très sympathique et sa face B se nomme Himawari, surement un clin d'œil à son défunt groupe. Cependant le single ne fit pas des étincelles dans l'Oricon (sans non plus être un gros flop). Il faudra attendre le très bon et délirant Sakuranbo (oui oui, c'est bien le single sortit en indie) sortit en Décembre de la même année pour que Ai se fasse connaître du grand publique. Un an plus tard, le single était encore dans les chart! Et voîlà la machine Otsuka est lancée et plus rien ne pourra l'arrêter.
volume1
Volume2. [ 2004 ] L'année de la révélation!
Suite aux excellentes performances de Sakuranbo, on attendait Otsuka au tournant: trop pareille? pas assez? En Mars arrive Amaenbo, une petite ballade mignonette et sans prétention qui fut un succès sans pour autant suivre le même chemin que le précédent single. Suite à ces deux beaux succès, Otsuka enregistre son premier album: Love punch. Qui est une totale réussite, très intéressant et qui a une touche un peu "fruitée". Quatre mois s'écoulent et Otsuka refait surface avec son premier single estivale: Happy days qui est très vite concurencé par Kingyo hanabi puisqu'il est sortit à un seul mois d'intervalle! Bien que sortit dans un laps de temps très réduit, ces deux singles sont totalement opposés dans la forme comme dans le style. Happy days est un petit rock déjanté et ultra-cute tandis que Kingyo hanabi est un petit bijou finement ciselé. Ce même été, Ai participe pour la première fois au A-nation, série de concert organisé par Avex trax et qui regroupe les principaux artistes de la maison de disque. Ai enchaîne les sorties et après son 6ème single (et 6ème succès) Daisuki da yo , son second opus, Love jam arrive dans les bacs et est le digne succeseur de Love punch puisqu'elle utilise la même recette. Peu à peu Ai fait son trou dans le marché musical japonais et certains commencent déjà à prédire la retraite de Ayumi Hamasaki, reine actuelle de la Jpop, et voit en notre Otsuka une successeur au trône... Cette même année, en bonne idole, elle commence à diversifier ses activités en tournant une pub pour Morigana Ice Box dont Happy days sera la chanson de fond. Elle débute aussi dans les médias avec deux rubriques dans la presse écrite: Love column" chez Zipper et Love world - eye love picture dans le magazine B-pass. Elle débutera aussi dans la radio avec sa propre émission Otsuka Ai-r jack et enregistrera même des courts-métrages sans dialogues et humoristiques où elle s'amusera à faire petites farces dans son émission Channel-ai diffusé sur Channel-a, la chaîne de sa maison de disque Avex trax.
volume2
Volume3. [ 2005 ] Toujours plus populaire
Le premier single de l'année 2005 est Kurogue wagyuu joshio tanyaki 680 yen (non non je vous en voudrais pas si vous n'arrivez pas à vous en rappeller...). Ce titre n'est autre qu'une des pistes présentes dans son dernier album. Il est très rare au Japon qu'un artiste sorte un single extrait d'un album déjà sortit et c'est une petite déception pour les fans qui auraient souhaité du sang neuf mais ne nous fachons pas trop contre Ai, nous avions été gaté en 2004 et pour compenser elle ajouter non pas une piste inédite mais deux au single. (la première totalement inintéressante et la seconde inaudible et pourtant c'est une adoratrice de Ponpon qui parle...). Bref ça n'a pas été le côté musical qui fut intéressant mais le côté visuel car Ai a probablement souhaité nous montrer une autre face de sa personalité: paroles intriguantes, gouts vestimentaires plus féminins et matures et clip énigmatique. Le mois suivant, Mars, est marqué par la sortie d'un photobook, Kimi iro omoi, totalement dans l'esprit de Ai et rempli de clichés sublimes. Le même mois sort la compilation, Love for Nana, hommage au manga Nana créé par Ai Yazawa. Le CD est fait uniquement de pistes inédites et de grands noms de la scène japonaise ont accepté d'y participer, dont Otsuka qui nous pond un magnifique Cherish. Mars est décidémment chargé et consécration du travail acharné de l'année passée, elle gagne l'award du meilleur album rock/pop japonais grâce à Love Punch et Love jam aux Japan Gold Disc Award 2005 où elle interprète Daisuki da yo. Deux mois plus tard sort ce qu'on pourrait appeler l'équivalent de Happy days en version Hawaïenne: Smily cw Biidama. Ce single réussit à se classer 1er au classement Oricon! Ce qui était une première pour un single de Otsuka. Elle est maintenant reconnue en tant que chanteuse mais elle veut encore plus se diversifier, après avoir prit la pose pour un premier photobook, elle s'essaye en juin au métier d'actrice dans le drama Tokyo Friends où elle campe le rôle de Rei, jeune provinciale qui veut monter à Tokyo pour réaliser son rêve. A l'été, elle participe une nouvelle fois au A-nation et interpète Smily et Neko ni fuusen. Neko ni fuusen, un single qui arrive alors qu'on ne l'attendait pas, sortit deux mois seulement après le détonant Smily qu'on pensait être son tube de l'été, il y aura finalement un autre single sortit en Juillet mais qui est loin du thème estival de Smily. Le même mois sort en DVD Jam Punch tour 2005 qui est la consécration de sa première tournée éponyme éffectuée au Printemps. Otsuka garde le rythme éffréné des sorties cd avec deux mois après Neko ni fuusen, un magnifique Planetarium qui se glissera jusqu'à la première place de l'Oricon. En Novembre elle donne un petit coup de pouce à Lambsey, un nouvel artiste de chez Avex, en lui dessinant la pochette de son premier single: une sorte de mouton fumant une pipe. Ai finit l'année en beauté en sortant un troisième album, Love cook qui se classe comme le précédent premier de l'oricon mais les ventes seront encore meilleures! Le 31 Décembre elle participe pour la première fois à la prestigieuse émission kôhaku où seuls les artistes les plus populaires de l'archipelle participent. Elle y interprétera son dernier tube en date: Planetarium.
volume3
Volume4. [ 2006 ] L'heure de la chute ou de l'apogée?
En début d'année, Love cook est toujours présent dans l'oricon mais les fans commencent à s'impatienter, ce 3ème opus est sortit mi-Décembre 2005 et il faudra attendre quatre mois pour revoir Ai avec un nouveau single: Frienger qui est une chanson pop déjantée et qui sert de thème dans la nouvelle publicité pour Toshiba où Ai est une fois de plus la vedette. Ce single est suivit de l'annonce d'un film pour Tokyo friends que les Japonais pourront visionner dés le 12 Aoùt et qui eu un petit succès en se classant 9ème au box-office derrière des géants tels que Pirates des Caraïbes. A cette occasion, le nouveau single de Ai s'intitule Yumekui et est une des chansons utilisées dans Tokyo friends. Un OST sortira le 23 Aoùt et regroupera toutes les chansons utilisées dans le film et qui réussit à se classer 2ème de l'Oricon dés son premier jour! L'été est aussi marqué par la sortie du DVD de la dernière tournée de la miss: LOVE COOK tour 2006 qui est d'une grande qualité! On sent les progrès par rapport au JAM PUNCH tour 2005. Le DVD connaît le même succès que son prédecesseur JAM PUNCH tour 2005 -qui était encore dans le top 20- avec une première place dans la catégorie DVD musicaux. Le 2 Juillet, elle fait partie de la tête d'affiche du Excite Music Festival '06 où elle interprète Sakuranbo, Frienger, SMILY, Planetarium, Hane ari tamago et Yumekui. Cet été là, Ai signe sa 3ème participation au a-nation. On y découvre une interprétation de deux titres (Frienger et Planetarium) nettement supérieure à celles des années précédentes, ce concert sera retransmit à l'Automne sur la chaîne WOWOW. Cette même chaîne qui retransmettra bientôt le LOVE IS BORN -3rd anniversary-, live donné par Otsuka le 9 Septembre en l'honneur de ses 3 ans de carrière et de ses 24 ans. Son 12ème single, Renai shashin est tout d'abord annoncé pour le 18 Novembre, mais Kumi Koda que l'on désigne comme sa rivale a décidé de reculer son single hivernal Yume no uta à la même date que celui de Ai pour un face à face décisif au titre de prochaine reine de la Jpop. Réaction immédiate de Otsuka qui ne souhaite visiblement pas cette concurence et décide reculer le jour de lancement de Renai shashin au 25 Novembre.
volume3